Rapport d’activité – Saison 15/16

 

5 créations – 22 représentations – 14 lieux d’accueil – 11 villes
1048 spectateurs – 268 élèves – 21h35 de spectacle

Créations et représentations

Durant la saison 2015/2016, La Compagnie Caravelle a présenté 5 créations, présentations d’étape de travail ou du travail de recherche :

  • Paradis Perdu,
  • On commence par la fin,
  • Il vit,
  • Claudel – Rodin,
  • Le Songe d’une nuit d’été.

À cela s’ajoute les lectures ou performances qui ont pu être réalisées à l’occasion d’expositions, de la Nuit des Musés ou encore de visites de lieux du patrimoine.

Hétérogénéité des lieux de représentation

Les spectacles de La Compagnie Caravelle ont été présentés dans différents lieux allant du Théâtre du Casino d’Aix-les-Bains (On commence par la fin le 26/02/2016, Le Songe d’une nuit d’été le 30/06/2016) à d’autres qui ne sont a priori, pas faits pour accueillir du théâtre. Ainsi des représentations ont été données dans des ateliers d’artistes (Serrières en Chautagne, Andert et Condon, Annecy, etc.), dans des lieux d’exposition (Fondation Salomon), dans des bibliothèques (Drumettaz-Clarafond, Grésy-sur-Aix) ou encore dans des institutions publiques (Ferme de Bressieu, Mairie de Bassens).

L’hétérogénéité de ces lieux de représentations permet une connexion au plus près des populations et crée le lien indispensable à la démarche artistique.

Diversité des publics touchés

Au travers des représentations et des actions pédagogiques, il est constaté une diversité des publics touchés. Plus précisément, les actions pédagogiques ont été menées auprès de :

  • L’école primaire du Centre d’Aix-les-Bains (5 classes de niveau CM en parallèle de la création On commence par la fin).
  • Le collège de Marlioz (1 classe de niveau 3ème en parallèle de la création Il vit).
  • Le collège du Revard de Grésy-sur-Aix (1 classe de niveau 3ème et 1 classe de niveau 4ème en parallèle de la création Il vit)
  • L’ENAAI au Bourget du lac (section des élèves de 2ème année en parallèle de la recherche autour de la création Claudel – Rodin).

Multiplicité des partenariats

Afin de rayonner plus largement, La Compagnie Caravelle a multiplié les partenariats que ce soit sur l’aspect logistique (lieux de résidence sur Aix-les-Bains ou sur Bassens) ou sur l’aspect financier (mixité des sources de financements entre publics, privés et recettes d’exploitation).

Créations

Dans la continuité du travail engagé la saison passée, La Compagnie Caravelle aura deux créations en 2016/2017 : Il vit et Claudel – Rodin.

Il vit

Le travail se concentre sur un texte original adapté ensuite pour la scène dans un but de recherche de performance et d’utilisation des mots comme nécessité de parole criée au monde. Nous pourrions situer les influences de cette création chez Angélica Liddell pour la performance intime, Sarah Kane pour l’intime devenant universel, Jan Fabre pour l’épuisement transcendé, Pippo Delbono dans l’humanisme du propos ou encore Pina Bausch dans l’évolution de la forme esthétique.

Claudel – Rodin

S’inspire du parcours épique d’Auguste Rodin.

Une plongée au cœur de l’élan de création du monstre sacré, au sein de son travail effréné, de ses passions dévorantes. Ce spectacle sonde, grâce à la dynamique commune de plusieurs artistes contemporains, le comédien Antoine Formica, le photographe Olivier Roller, les sculpteurs Annie Berthet, Faber, Nicolas Lavarenne, Thierry Ligismond ou encore Marc Petit, l’œuvre majeure d’Auguste Rodin et met en avant le caractère unique de la place qu’il occupe dans l’histoire des arts et du monde contemporain.

Une performance plastique, théâtrale et musicale qui s’appuie sur les recherches de La Compagnie Caravelle dans le cadre du projet Claudel – Rodin. Cette performance se déroule dans une exposition temporaire conçue pour l’occasion avec le concours d’artistes contemporains.

 

Volet financier

 

  • Le montant des financements publics représentent 29%,
  • Les coproductions représentent 27%,
  • Et les sources privées ainsi que les différentes recettes d’exploitation s’élèvent à 45%.