Anis Benhallak

Compositeur / Musicien

C’est en 2015 qu’ Anis Benhallak sort son premier album « Paradoxical project ». Un riche élixir de jazz moderne et ethnique. Un mélange surprenant qui lui vaudra un accueil remarqué aux prés des critiques en France et à travers le monde.

« Un compositeur avec un vrai sens de l’équilibre » Jazz News
« Un jazz Fusion au parfum des mille et une nuits »  Jazz Mag

Anis grandit à Chelghoum Laid, un petit village de l’est de l’Algérie. Autodidacte, il apprit très tôt à jouer de la guitare et à lire la musique pour échapper au quotidien qu’on connait aux petits villages.
Quelques années plus tard, il intègre des groupes locaux de musique traditionnel et de Rock qui vont le faire voyager à travers le pays avec ses différentes musiques et couleurs. Ce qui l’emmènera vers une recherche musicale approfondie qui dépasse les genres et les frontières et donnera à sa musique qui creuse dans le cœur des racines musicales traditionnelle, Algérienne et autres, une vraie dimension humaniste et universelle.

« La musique d’Anis nous vient de très loin, elle va creuser en réalité dans les profondeurs des racines de la musique traditionnelle Algérienne et l’âme de l’artiste » Dubai Culture

Influencé par des musiciens tel que Miles Davis, Charlie Parker, Jeff Beck, Karim Ziad ou Pat Metheny, Le jazz devient une évidence pour Anis. Il déchiffre et décortique des centaines de standards de jazz et commence à apprendre un nouveau langage qui est celui de l’improvisation.
La guerre civile dans une Algérie bousculée dans ses assurances historiques et identitaires, le poussera à faire ses valises et traverser la méditerranée afin de s’installer en France. A Paris il fréquente tous les clubs de jazz et de World Music et se crée son réseau, Il intègre très rapidement des groupes de jazz, de fusions, de musique africaine et commence à tourner en France et à travers le monde.
Ses expériences multiples, allant du classique Algérien, au jazz, jusqu’au Rock et les musiques africaines, ont façonné son jeu pour lui donner une diversité musicale rare et envoûtante.
En 2011 son groupe « Paradoxical Project » voit le jour. Sa formation investi très rapidement les scènes parisiennes. Avec une diversité et une identité musicale forte et rare, le groupe est très vite convié à des festivals nationaux et internationaux dont le plus en vue: Jazz à Vienne où il sera invité à plusieurs reprises.

Jazz à Vienne « le tour du monde en un concert »

Son premier album qui porte le nom de son groupe « paradoxical project » verra le jour en 2014 Chez Bonsai Music/Harmonia Mundi, avec toutes les couleurs qu’on connaissait déjà dans la musique profonde d’Anis, mais avec encore plus de folie et de liberté.

« Voilà un album qui porte bien son nom, car c’est bel et bien un projet paradoxal (mais réussi) que de vouloir mêler dans un disque de jazz, du raï, du malouf et aussi du rock. Comme quoi en musique, l’intégration chère à nos politiques est non seulement possible mais effective. » Nouvelle Vague.

La guitare d’Anis sonne comme un Gumbri, comme un Oud d’Irak, son instrument est habité par ces ancêtres, entre ses mains la guitare devient raconteuse d’histoire, esprit chamanique profond et enjoué.
Anis Benhallak multiplie ses collaborations avec différents artistes tels que Gregory Privat, Karim Ziad, Chris Jennings, Kawthar Meziti, Mathias Duplessy, Les Frères Smith, David Venituci, Mehdi Askeur de L’ONB, Youba Adjrad, Touve Ratovondrahety, Mauro Gargano, Sophia Charai, Malya, Dave Darlington … Tout en se produisant régulièrement dans des festivals nationaux et internationaux de Jazz et de World Music (Berlin, Koln, Alger, Vienne, Mexico, New York, Bruxelles, Paris, Barcelone, Grenade, Stokholm, Oslo…).
Son première Album voyage au delà des frontières et touche un public très varié dont des artistes et des cinéastes qui le solliciteront très rapidement pour des bandes originales et des musiques de films:
« L’ombre et la lumière » de Rym Laredj
« Alger by Night » de Yanis Koussim
« Until the end of time » de Yasmine Chouikh
« De l’autre coté du miroir » de Rym Laredj
« Netflix »

Anis intègre La Compagnie Caravelle en 2018 pour composer la musique originale de Guillotine.