Antoine Formica

Comédien

Grand, beau, fort et terriblement fascinant, Antoine est un comédien révolté, en colère contre beaucoup de choses. Pour se détendre il aime jouer aux cartes et passer des journées à la pêche, à la fraiche, décontracté…
Il apprend ses textes à une vitesse assez incroyable et aime chanter des balades rurales italiennes.

A part ça, Antoine Formica est né à Saint Julien en Genvois en 1989. Il passe une partie de sa jeunesse à Annecy en Haute-Savoie où il fait ses premiers sur les planches et devant la caméra dans le court-métrage de Pascal Rambert, Début, en 2006.

En 2007, il intègre l’École Régionale d’Acteurs de Cannes ce qui lui permet de travailler avec Catherine Marnas, Émilie Rousset ou encore Nadia Vonderheyden. Il se confronte alors à diverses écritures classiques ou contemporaines telles que Marivaux, Gabily, Kolthés, Kane, Corneille, Racine, Vian, La Fontaine et Baudelaire.

En 2010 il est admis comme élève-comédien à la Comédie Française où il joue pour Catherine Hiegel, Jérôme Deschamps, Laurent Pelly et Jacques Allaire.
À la fin de cette année il met en scène et joue Pauvre Julien de Jehan Rictus au Vieux Colombier.
Il tourne également en Asie avec la Comédie Française avec Le malade imaginaire mis en scène par Claude Stratz.

En 2011 il participe à la création de Norma Jean mise en scène par John Arnold qui sera reprise en 2014 au Théâtre 13. Antoine Formica est alors remarqué par la critique pour son interprétation de Chaplin.

Il joue ensuite dans Amphitryon mis en scène par Jacques Vincey et Mère courage mis en scène par Gérold Schuman.

En association avec Magalie Dupuis, il crée La Compagnie Les Pucks en 2014. Il préparent alors la pièce Tout ce que je est faux, joie ! créée au Théâtre de la Loge en mai 2015.

Depuis quelques années il assure des lectures et radio-fictions sur France Inter et France Culture.

En 2015, il rejoint La Compagnie Caravelle en s’associant à plusieurs créations.