Parcours – EHPAD

Jardins Secrets, Terres d’Asile

Programme monté par Marjolaine Piccone
Assuré par Antoine Guillot, Agata Kazmierska et Jérémie Buatier
En partenariat avec la ville d’Aix-les-Bains, le Département de la Savoie et la Conférence des Financeurs de la Savoie

Itinéraire

Notre métier : conter des histoires, les animer, les transmettre, les utiliser pour générer des émotions et faire le lien, établir des ponts avec le vécu de chacun. Ainsi, nos histoires vont s’entremêler aux leurs, les poussant à se raconter à leur tour. Et à laisser une trace : en dévoilant des pans de leur passé, de leur intimité; en les animant d’une lumière nouvelle pour mieux les transmettre et les partager.

  • En choisissant la thématique des Jardins et des Parcs, nous souhaitons ranimer unemémoire apaisée : souvenirs de nature, de jardinage, d’évasion, de sérénité. Le jardin et les parcs étant pour cette génération tout à la fois lieux de rencontre avec autrui,   d’échange, de discussions, de flânerie; et aussi lieux de ressourcement, d’introspection, de   divertissement, de bonheur.
  • Il s’agira, pour chacun, de (re)créer son jardin secret, son idéal par l’intermédiaire des discussions et des lectures publiques, des photos exposées et des promenades.
  • Que les pensionnaires aient vécu en ville ou à la campagne, chaque texte, chaque image, chaque mélodie, se fera réminiscence, écho ou reflet de ces coins de paradis.
  • Les résidents seront invités à se rappeler et à partager les souvenirs de ces lieux avec nous. Chacun de ces souvenirs sera précieusement glané.

Intentions

  • Il s’agit de faire voyager les pensionnaires, de raviver leurs souvenirs passés ou de  laisser flâner leur imaginaire.
  • Estomper les murs de leur nouvelle résidence le temps d’une escapade au-delà : regarder par la fenêtre et y entrevoir un lieu familier ou rêvé, une oasis, une terre d’asile où se sentir bien, en harmonie avec la nature.
  • Ouvrir, le temps d’une parenthèse enchantée, une fenêtre sur l’extérieur, qui est finalement une fenêtre sur l’intime aussi.
  • Inviter les résidents à un travail de rêverie ou de remémoration.
  • Susciter une réaction émotionnelle à travers une lecture publique.
  • En somme, créer un lien intimiste, un échange, entre les résidents et nous. Aller chercher individuellement chaque pensionnaire, et l’accompagner dans son récit personnel.

Contactez-nous pour plus d’informations