Cabaret

Une création d’Antoine Guillot
Avec Pauline Girardin, Agata Kazmierska et Jérémie Buatier
Dramaturgie Dominique Oriol
Accompagnement artistique, danse, chant, musique : Equipe en cours de composition
Diffusion et développement : Peggy Viola
Production de La Compagnie Caravelle
Avec le soutien de la ville d’Aix-les-Bains, le département de la Savoie, la Région AURA, la DRAC AURA
En partenariat avec Les Ateliers du Cinéma de Beaune
(Production en cours des montage)

Origines

Au regard de la situation de crise que nous traversons depuis quelques mois, qui rend incertain la possibilité de pouvoir rencontrer les publics, nous imaginons une création qui s’adresse à tous les publics et est complètement résiliente à n’importe quelle condition d’accueil (technique, extérieur/intérieur, espace, etc.). Avec ce spectacle, nous souhaitons créer l’opportunité de retrouver des spectateurs, en allant au plus proche de leurs lieux de vie, d’habitation. La forme Cabaret, chantée, dansée, jouée, offre une dynamique de fête, de joie de l’être ensemble, de divertissement, tout en portant, de par les choix esthétiques et le fil conducteur de l’histoire racontée, un discours engageant sur la société dans laquelle nous vivons et les choix et conditions collectives auxquels nous devons faire face.

Enjeux

Les artistes interprètes de ce spectacle se retrouvent face à un réel défi technique et artistique. Les comédiens seront également danseurs et chanteurs, la chanteuse sera également comédienne et danseuse… La forme de ce spectacle permet aussi pour la compagnie la reprise et la pérennisation du concept de la mini tournée des Alpes. Un réseau d’une petite centaine de lieux alternatifs de diffusion sur les deux Savoie, le nord de l’Isère et le Sud de l’Ain. Ainsi, c’est sur des places de villages, chez l’habitant, dans des châteaux, des salles des fêtes, des bibliothèques, des musées, des galeries d’art ou des ateliers d’artistes que nous diffuserons ce spectacle dans un premier temps.

L’esthétique

Nous nous ancrons dans l’esthétique du Théâtre Incontrôlé, ligne de recherche artistique de la compagnie qui impose un Work in Progress continue. La scénographie sera composée d’objets et outils dont l’utilisation première est déviée. Les costumes seront pensés comme de spectaculaires déguisements. Le jeu des acteurs se construira en une écriture de plateau qui sera poussée jusqu’au moment de la représentation. C’est ainsi un véritable élément performatif tant dans l’ADN de la fabrication que dans le résultat de représentation du spectacle. La création d’images fortes et de personnages parfois stéréotypés sera moteur de la création. 

Synopsis

Ce sont des corps errants dans une ville morte dont nous sommes témoins. La solitude d’êtres épuisés par des conditions imposées qui éreintent l’âme humaine. En se retrouvant dans ce Cabaret de nuit clandestin, ils trouveront chacun en l’autre, dans leurs aveux inavouables, la renaissance qu’ils n’espéraient plus. L’occasion d’écraser cet ancien « nous » vidé de sens pour faire naître, lors de numéros de chant, de danse, de nouveaux « moi » lumineux et humains, décidément trop humains pour ce monde malade.